Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

La grande exclusion

Publié le par Scapildalou

La grande exclusion

Dernière nouvelle : le PS a fait voter une loi concernant les APL, les « Aides Prioritaires au Logement » versés par les CAF aux plus modestes et qui les aident à payer leur loyer.

Pour les augmenter ? Que neni voyons, c'est un gouvernement de... de gauche, oui, et qui va au contraire les réduire. Le PS a donc décidé de réduire les APL pour les ménages modestes qui payent un loyer trop élevé... Véridique – incroyable mais véridique.

La justification vaut son pesant de cacahuètes : l'objectif est de faire baisser les loyers (on croirait une blague). Et oui, puisque les loyers sont trop chères, si on réduit les aides, les pauvres ne pourront plus payer, donc les propriétaires vont baisser les loyers. C'est extrêmement logique...

Si les socialistes étaient vraiment soucieux de connaître l'état réel (c'est-à-dire autre chose que le monde de peigne cul issus de la bourgeoisie tendance haine du pauvre) de la société, si au lieu de prêter l'oreille aux riches qui gagnent tant et sont uniquement soucieux d’accroître leurs richesses, alors ils sauraient que si on supprime les aides aux plus modestes, il va s'en suivre qu'en plus de ne payer leur loyer en ville par exemple (c'est là qu'ils sont les plus chères) les pauvres et modestes vont être exclus des centres villes.

Cette loi va donc accroître la gentrification des centres urbains reléguant les ménages et personnes modestes aux villes et campagnes où leur bourse sera grévé des frais de déplacement liés à la nécessité de posséder un véhicule personnel puisque les transports en communs dans les campagnes tendent à être supprimés, ainsi que tous les autres services publics, à commencer par les services médicaux-sanitaires.

Et les loyers de pouvoir librement augmenter en centre ville, comme de par hasard – on en reparlera, de la diminution des coûts des loyers dès que cette réforme se fera sentir...

En bref, les soce ont supprimés les derniers acquis :

-ils ont supprimé le code du travail (et ont même failli abroger purement et simplement la liberté au sein de l'entreprise, rien que ça -ancien article 1 de la loi travail ; quoique l'article 2 propose la loi du plus fort, ce qui revient au même)

-ils ont fait des cadeaux au patronat comme même la droite ne l'avait jamais osé

-il ont supprimé la recherche

-ils ont fini de couler l'enseignement

-ils ont achevé de supprimer les transports publics

-ils ont accentué la traque des chômeurs comme si cela pouvait leur faire retrouver un emploi dans un pays où il n'y en a plus (et où la loi travail favorise justement les possibilités de licenciement!)

-ils ont fait, sur le terrain, une politique contre tous les principes de l'écologie

-ils ont donné les pleins pouvoirs à la police et ont favorisé le développement d'un discours pétainiste (ordre public, sécurité et « hygiène morale » c'est-à-dire en vrai le développement d'un état policier et inégalitaire au lieu d'une logique de défense des droits collectifs et l'émancipation)

[et la liste n'est pas exhaustive!]

Vous pourrez me rétorquer que, malgré tout, il y a eu le mariage pour tous.

Je vous répondrai que si la rue ne s'était pas opposée aux homophobes, Hollande aurait là aussi reculé, et qu'il s'en est fallu d'un cheveux qu'il ne cède à la pression de l'ultra droite.

Commenter cet article