Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

L'OÏKOS régalien

Publié le par Scapildalou

L'OÏKOS régalien

Chacun a les vacances qu'il peut, en ce qui me concerne je fais avec ce que j'ai, mais le peu, qui est déjà beaucoup, me permet au moins d'entamer une réflexion et d'en faire part.

J'ai eu l'occasion de marcher ces derniers temps sur des chemins porteurs d'un peu d'histoire. Une chose n'a pas manqué de me surprendre. En plusieurs endroits, des panneaux historiques étaient posés au long du sentier que j'empruntais. Plusieurs évoquaient une dimension intéressante du pouvoir. Des villages aujourd'hui en train de se mourir étaient autrefois d'importants centres économiques, sauf qu'à certains moments, l'industrie sur laquelle reposait leur richesse nuisait à l'environnement.

En plusieurs endroit, l'élevage extensif nuisait ainsi à la vie des forêts et risquait de les faire disparaître. Ni une ni deux, les rois alors par décret interdisait la pratique qui mettait en danger la vie écologique de ces espaces afin de les préserver.

Certes, le souci du roi était alors peut-être (certainement même) moins de préserver l'environnement pour ce qu'il représentait en termes d'écosystème que de préserver une ressource économique, mais les faits sont là : certains écosystèmes préservés par ordonnance royale nous sont parvenus aujourd'hui du fait de ces ordonnances.

L'écologie et l'économie faisaient alors un, et ils relevaient des pouvoirs régaliens.

Ainsi, l'école aujourd'hui relaye la doxa économique libérale qui définit la justice, la police et l'armée comme étant les uniques pouvoirs régaliens. C'est faire fi de la privatisation constante d'une partie de l'armée et des services de sécurité. Et comme l'exemple ci-dessus le présente, c'est oublier que l'éco-nomie/logie fait nécessairement partie des pouvoirs régaliens.

La doxa essaie en effet de faire oublier ce que le marxisme a révélé : l'histoire, c'est l'histoire de la lutte des classes, et la domination policière, la justice et l'armée sont au service unique des intérêts économiques de la classe dominante. Cette doxa masque ainsi (fonction de masque et de renversement idéologique définit sur ce blog) la place centrale de l'éco-nomie/logie.

Le préfixe 'éco-' vient du grec OÏKOS (demeure, milieu). Les normes qui régissent la demeure (économie) et le discours sur la dynamique de cette demeure (écologie ) sont donc régis par les détenteurs des moyens de production soucieux d'augmenter leur taux de profit et échappent par conséquent à la sphère publique puisqu'ils relèvent de la sphère de la propriété privée.

Tout ce qui est de l'ordre de l'oïkos est considéré comme étant source possible de profit, d'où l’accaparement de la vie privée par la sphère économique à travers les nouvelles technologies par exemple. Mais il en va aussi de la destruction de la sphère écologique, des écosystèmes dans leur ensemble.

Bref, on a les vacances qu'on mérite en somme...

Commenter cet article