Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Note sur l'Abolition de l'esclavage : Queimada, de Pontecovo

Publié le par Scapildalou

Note sur l'Abolition de l'esclavage : Queimada, de Pontecovo

J'aime Marlon Brando, j'aime aussi du peu que je connais son oeuvre Gillo Pontecovo.

En 1969 Pontecovo tourne Queimada avec dans le rôle principal un Marlon Brando au sommet. Queimada, autant le dire de suite, a un peu vieilli, mais personnellement j'aime ce film -surtout pour le message (la leçon!) qu'il nous offre.

Queimada :

L'action se passe vers la fin du XVIIIème siècle dans les caraïbes, sur l'île imaginaire de Queimada (qui ressemble fortement à celle d'Haïti). Sir William Walker (Marlon Brando) est un agent britannique chargé de faire vasciller la puissance coloniale en place à Queimada. Il se charge donc d'une part de libérer les esclaves afin qu'il se révoltent et de favoriser l'émancipation de la classe dominante de l'ïle.

A ce titre, la fin de l'esclavage devient uniquementi un enjeu économique : le salariat est en effet un mode de domination et d'exploitation favorable à la classe dominante. En effet, un esclave doit être nourrit du berceau au tombeau, coûte chère et nécessite une prise en charge permanente de sa famille. Au contraire, le salarié est seulement rétribué en fonction du travail qu'il fournit, qu'il se débrouille pour ensuite vivre et faire vivre ses proches.

La fin de l'esclavage apparait alors comme un moyen de tirer les profits vers le haut, davantage que la résultante d'un idéal humaniste. Et la belle histoire entretenue par l'école, celle des gentils blancs libérants ces pauvres noirs, est alors descendue en flammes...

Un film à voir absolument ! (et à écouter, puisque la BO est d'Ennio Morricone)